TAI-CHI CHUAN - TAIJI QUAN
Accueil

Disciplines
Karaté
Kung-Fu
Tai-Chi Chuan
Tuishou
Qin Na
Qigong
Enfants (Judo, Karate, Kung-Fu)

Infos
Pascal Plée
Horaires
Tarifs
Documentation du club
Le Dojo (photo)
Plan d'accès
Nous écrire

Stages
Calendrier de la saison
Stage d'Automne & de Printemps
Stage d'été en Bretagne
Stage d'été dans le Perche

Photos & Vidéos
Galerie

TELECHARGEMENTS
Calendrier des stages de la saison
Stage d'Automne & de Printemps
Stage annuel au bord de la mer
Documentation du club
Plan d'accès au club


D'une manière générale
Le Taiji Quan, qui s'écrit le plus souvent Tai-Chi Chuan, est un art martial chinois dont la pratique est souple et décontractée.

On le classe dans les disciplines dites "internes", c'est-à-dire que pour son efficacité en art martial on développe les qualités de placement et de synchronisation du corps, la respiration et la concentration, alors que dans les disciplines "externes" on met davantage l'accent sur la puissance musculaire.

Taiji Quan, ou Taijiquan, est la manière dont on devrait l'écrire aujourd'hui, tout en le prononçant de la même façon, les caractères chinois restant les mêmes. Sans "Quan" ou "Chuan" à la fin du mot, on ne peut parler de Tai-Chi comme d'une pratique martial, car ce mot signifie "boxe", le Tai-Chi étant une philosophie basée sur l'équilibre du "Yin" et du "Yang". On peut donc dire que le Tai-Chi Chuan est une pratique martiale basée sur l'utilisation des principes des deux forces opposées "Yin" et "Yang" .

Par habitude française, nous continuerons à utiliser le terme Tai-Chi Chuan sur cette page, bien que nous préférerions utiliser Taiji Quan.




A l'origine
L'art martial a été élaboré pour se défendre et pour tuer ses ennemis, les techniques de pieds et de poings complétant les techniques de sabre, d'épée ou de lance. Il fallait être efficace et plusieurs moyens permettaient d'y arriver : avoir une bonne condition physique, avoir une bonne technique, connaître les points faibles du corps humain (points vitaux et faiblesses anatomiques) et avoir un mental solide. D'autres manières de pratiquer se sont développées depuis, comme l'aspect sportif avec les compétitions et l'aspect spirituel.

Aujourd'hui
A l'heure où le combat n'est plus nécessaire, sauf en cas d'agression, l'aspect traditionnel reste le moyen de progresser tant physiquement que spirituellement, de rééquilibrer le mental et le corps, et d'être en bonne santé.
Le Tai-Chi Chuan est une des meilleures pratiques pour enlever le stress lié au rythme de vie imposé par notre société.

2 aspects de la pratique du Tai-Chi Chuan sont pratiqués dans notre académie :

Aspect santé : C'est sa pratique lente et décontractée contenant des exercices de Qigong qui en fait une discipline excellente pour la santé. Souplesse, décontraction, respiration, concentration sont les qualités développées par le Tai-Chi Chuan. Il renforce le corps par l'intérieur et permet d'améliorer la condition physique du dos, des genoux et des hanches. L'énergie développée par sa pratique renforce le système immunitaire du corps. Par sa pratique lente et décontractée, il n'y a aucune contre-indication médicale à sa pratique et cet art peut se pratiquer à tout âge (il est toutefois préférable d'obtenir un avis médical si vous avez un problème sérieux de santé).

Sa pratique apporte un bien-être en équilibrant le corps et l'esprit.

La compréhension martiale des mouvements qui composent le "Grand enchaînement" rend la pratique passionnante et augmente l'aspect santé de cette discipline par un meilleur développement de l'énergie interne.

Aspect martial : Pour être efficace, le combat pratiqué en Taijiquan est de courte distance. C'est-à-dire que l'on cherchera à se rapprocher de son adversaire au lieu de chercher à garder sa distance. On "collera" à son adversaire, contrôlant tous ces gestes, et on profitera d'opportunités créées, ou non, par nous-mêmes pour le neutraliser par des frappes rapides, des projections ou des clés. C'est la pratique des "Poussées de mains", les Tuishou, qui apporte le complément indispensable à l'efficacité en combat de cette discipline.

La pratique du "Grand enchaînement", avec sa compréhension martiale, apporte la richesse des techniques et la base des poussées de mains, appelées Tuishou, ainsi que le développement de l'énergie interne (le Tuishou développe la perception et la neutralisation des mouvements de l'adversaire).


Les cours
Ils se composent d'étirement, de Qigong spécifique, d'étude de mouvements et la pratique du Grand enchaînement divisé en trois groupes de niveaux différents (pour débutants, moyens et avancés). On peut joindre les cours à tout moment de l'année.

Entraînement dans l'académie
Dans notre école, nous enseignons les arts japonais avec le Karate (et le Judo pour les enfants) et les arts chinois avec le Kung-Fu et le Tai-Chi. Ils sont, soit "externes", soit "internes".

Ce qui nous intéresse particulièrement, c'est la pratique traditionnelle. La profondeur et l'origine des arts martiaux. Nous n'enseignons, ni pratiquons, le côté sport et la compétition.

Nous souhaitons avant tout que la pratique apporte une bonne santé, qu'elle soit riche et intéressante et qu'elle permette de se défendre au besoin. Convivialité, sérieux et respect mutuel se trouvent dans nos cours.

Plus de photos sur le Tai-Chi Chuan

Photos sur le Tai-Chi Chuan et l'épée



Stage ouvert à tous à Paris, automne et printemps :
Entraînement complémentaire des cours de l'année
- Tuishou, Tai-chi, Qigong, Qin Na, Kung-Fu -
Grand stage d'automne ou de Printemps



Stage ouvert à tous en juillet, sur la plage en Bretagne :
Air vivifiant et entraînement complémentaire des cours
de l'année - Karate, Kung-Fu, Qin Na, Taichi, Tuishou, Qigong -
Stage annuel au bord de la mer