KARATE Shotokan & Goju-Ryu d'Okinawa
Accueil

Disciplines
Karaté
Kung-Fu
Tai-Chi Chuan
Tuishou
Qin Na
Qigong
Enfants (Judo, Karate, Kung-Fu)

Infos
Pascal Plée
Horaires
Tarifs
Documentation du club
Le Dojo (photo)
Plan d'accès
Nous écrire

Stages
Calendrier de la saison
Stage d'Automne & de Printemps
Stage d'été en Bretagne
Stage d'été dans le Perche

Photos & Vidéos
Galerie

TELECHARGEMENTS
Calendrier des stages de la saison
Stage d'Automne & de Printemps
Stage annuel au bord de la mer
Documentation du club
Plan d'accès au club


Horaires des cours
D'une manière générale
Le Karate est un art martial japonais dont la pratique est dynamique.
On le classe dans les disciplines dites "externes", c'est-à-dire, que sa pratique développe la puissance musculaire pour être efficace.

Dans le Karate, on utilise les bras et les jambes pour parer les attaques de l'adversaire et le contre-attaquer. Les mouvements de bases du Karate sont simples à assimiler par le débutant et s'enrichissent au fur et à mesure de sa progression. On y trouve autant de techniques de bras que de techniques de jambes. Cette discipline permet un développement musculaire équilibré et l'acquisition de bases facilement exploitables dans d'autres activités martiales.



Karaté Shotokan
A l'origine
L'art martial a été élaboré pour se défendre et pour tuer ses ennemis pendant les guerres, les techniques de pieds et de poings complétant les techniques de sabre, d'épée ou de lance. Il fallait être efficace, plusieurs moyens permettaient d'y arriver : avoir une bonne condition physique, avoir une bonne technique, connaître les points faibles du corps humain (points vitaux et faiblesses anatomiques) et avoir un mental solide. L'efficacité importait plus que la santé du pratiquant. D'autres manières de pratiquer se sont développées depuis, comme l'aspect sportif avec les compétitions et l'aspect spirituel.

Aujourd'hui
A l'heure où le combat n'est plus nécessaire, sauf en cas d'agression, l'aspect traditionnel reste le moyen de progresser tant physiquement que spirituellement, de rééquilibrer le mental et le corps, et d'être en bonne santé.


2 styles sont pratiqués en même temps dans nos cours, ceux-ci se complètent par leurs particularités :

- Le Karaté Shotokan - (70% de notre enseignement). Ce style est le plus répandu en France. Ses positions sont basses, les qualités premières recherchées sont la stabilité, la puissance et l'efficacité des techniques.
Les progrès sont rapides grâce à la simplicité des mouvements de base.

Comprenant des techniques longues et courtes (coups de pieds, coups de poings, coups de coude ou genou...), il permet de combattre dans des situations très variées.


- Le Karaté d'Okinawa Goju-Ryu - (30% de notre enseignement). Celui-ci est peu développé dans notre pays. Il prend son origine dans les arts martiaux du sud de la Chine, notamment le Kung-Fu de la Grue Blanche. Les techniques qui le composent sont courtes, directes ou rondes. Les mains sont souvent ouvertes dans les blocages, permettant ainsi des parades instinctives ou des saisies. Avec ce type de Karaté,on préférera se rapprocher de l'adversaire pour le combattre.

Les armes traditionnelles(kama, saï, tonfa), ainsi que les projections et les clés sont enseignées périodiquement dans des stages.


Karaté d'Okinawa
Plus de photos sur le Karate Shotokan

Plus de photos sur le Karate d'Okinawa

Photos sur le combat en stage spécifique


Stage ouvert à tous en juillet, sur la plage en Bretagne :
Air vivifiant et entraînement complémentaire des cours
de l'année - Karate, Kung-Fu, Qin Na, Taichi, Tuishou, Qigong -
Stage annuel au bord de la mer
Entraînement dans l'académie
Dans notre école, nous enseignons les arts japonais avec le Karate (et le Judo pour les enfants) et les arts chinois avec le Kung-Fu et le Tai-Chi. Ils sont, soit "externes", soit "internes". L'externe met en avant la force physique, et l'interne la respiration, la concentration et la finesse technique. Le "Shotokan" fait partie des styles externes et le "Goju-Ryu d'Okinawa" des styles à mi-chemin entre l'externe et l'interne".


Notre Shotokan est moins "carré" et moins saccadé que le Shotokan pratiqué habituellement en France. Nous considérons qu'ainsi la pratique est plus naturelle, plus instinctive, le mouvement mécanique devient plus efficace et a une action bénéfique sur la santé. Plusieurs critères interviennent dans la pratique des disciplines que nous enseignons dans notre Dojo* : conserver le résultat de centaines d'années de recherche qui ont été nécessaires à l'élaboration des techniques traditionnelles par "les anciens" tout en contribuant à l'amélioration de ces techniques, être bénéfique pour la santé et adapter la pratique en fonction des besoins liés à notre société. Ceci dans une ambiance agréable et conviviale.

Nous souhaitons que le pratiquant soit heureux de venir à l'entraînement, qu'il apprenne, qu'il progresse physiquement et mentalement. Nous ne pratiquons pas le Karate sportif de compétition.


*Dojo : littéralement, lieu pour rechercher la voie.
Au Japon, lieu où l'on pratique les Arts Martiaux (Budo).